© 2023 by Natural Remedies. Proudly created with Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round

01

Quelle est la formation d’un chiropraticien ?

​Les chiropraticiens reçoivent une formation de professionnels de la santé de première ligne, avec spécialisation dans le diagnostic et le traitement des troubles neuro-musculosquelettiques. La préparation à l’exercice de la chiropratique comporte trois grands volets : une formation de base en biologie et en sciences de la santé, une spécialisation en chiropratique et une formation clinique étendue. Au Canada, la formation chiropratique exige au moins sept années d’études postsecondaires, dont un minimum de quatre années d’enseignement théorique et clinique dans un établissement agréé par la Fédération chiropratique canadienne des organismes de réglementation professionnelle et d’agrément des programmes d’enseignement.  À l'Université du Québec à Trois-Rivières, le cours a une durée de 5 ans.

02

Quels problèmes les chiropraticiens traitent-ils ?

Les chiropraticiens sont des spécialistes du système musculosquelettique. Ils sont formés pour diagnostiquer et traiter des troubles de la colonne vertébrale et des autres articulations par un ajustement de la colonne ou d’autres manipulations correctives. Les chiropraticiens dispensent un traitement conservateur des troubles neuro-musculosquelettiques, notamment les douleurs dorsales et cervicales, et les céphalées (plus de 90 pour cent des problèmes traités). Ils conseillent également à leurs patients des exercices correctifs, de même que des changements à leurs habitudes de vie et à leur alimentation.

  

03

Comment se déroule un traitement ?

Lors de votre première consultation, le chiropraticien ou la chiropraticienne vous posera des questions sur vos antécédents médicaux et sur votre problème actuel. Comme vos habitudes de vie et de travail peuvent influencer votre santé, ne vous étonnez pas si ses questions portent aussi sur ces aspects. Différents examens seront également pratiqués pour évaluer votre condition.  Bien que la plupart des traitements chiropratiques se font à l’aide des mains, d’autres approches peuvent également être utilisées : programme d’exercices personnalisés, évaluation des muscles et de l’équilibre, etc. Votre chiropraticien peut aussi vous fournir des renseignements et des conseils en matière de nutrition, d’exercices et d’habitudes de vie.

04

Que puis-je attendre du traitement ?

Tout dépend de votre état, la durée du problème, sa gravité et votre âge peuvent influencer le nombre de traitements. Votre chiropraticien vous expliquera le traitement recommandé et sa durée approximative.  L’une des principales raisons pour lesquelles les gens choisissent la chiropratique est qu’elle procure souvent des résultats plus rapidement. Il est clair cependant que chaque cas est unique et qu’un problème chronique nécessitera un traitement plus long. Par contre, des études de la Commission de la santé et la sécurité au travail ont révélé que les personnes souffrant de douleurs lombaires traitées en chiropratique pouvaient reprendre leur travail beaucoup plus rapidement. Il faut savoir que des soins chiropratiques périodiques peuvent être indiqués même si vous vous sentez bien. Il arrive que l’on ne ressente aucun symptôme d’un problème musculosquelettique avant qu’il ne devienne aigu et douloureux. Vous consultez régulièrement votre dentiste ou votre optométriste : faites-en autant avec votre chiropraticien afin qu’il puisse dépister les problèmes à un stade précoce et, souvent, éviter qu’il ne s’aggrave. Rappelez-vous que votre colonne vertébrale est aussi vulnérable à l’usure et aux blessures que vos dents et vos yeux le sont. Prenez-en soin.

05

06

08

09

 La chiropratique repose-t-elle sur des bases scientifiques ? 

​La chiropratique est une discipline fermement ancrée dans la science. Peu de formes de traitement ont fait l’objet d’autant d’évaluations que la manipulation chiropratique, aussi bien sur le plan de l’innocuité que de l’efficacité. Au cours des 25 dernières années, au moins six études gouvernementales sur la chiropratique ont été menées dans divers pays : toutes ont conclu à la sécurité et à l’efficacité de la chiropratique moderne et ont recommandé le financement public des soins chiropratiques. On compte également d’innombrables études cliniques scientifiques portant sur l’indication, l’efficacité et le rapport coût-efficacité de la manipulation vertébrale, notamment dans le cas de douleurs lombaires. Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) offrent maintenant des bourses de recherche en partenariat avec l’Association Chiropratique Canadienne et d’autres chercheurs de renom, afin de favoriser la recherche en chiropratique de haut niveau.

 

La chiropratique convient-elle aux enfants ?

Certainement, les enfants peuvent profiter des bienfaits de la chiropratique. Dans le cadre de leurs multiples activités d’apprentissages, récréatives et sportives, les enfants tombent ou se frappent fréquemment. Ce genre de chocs peut provoquer des douleurs au cou et au dos, des raideurs ou des malaises. La chiropratique est une technique pratiquée par des gens hautement qualifiés, aptes à l’adapter à chaque personne. Dans le cas des enfants, le traitement est effectué plus délicatement.

 

La chiropratique peut-elle jouer un rôle préventif ?

La pratique semble démontrer que les personnes souffrant de troubles chroniques tels que l’arthrose, les céphalées, les douleurs cervicales et dorsales récurrentes, traitées régulièrement en chiropratique, présentent des symptômes moins fréquents et moins graves. Ce fait a également été constaté chez les personnes qui subissent un stress intense ou des tensions physiques et posturales répétées liées à leurs activités quotidiennes.

 

 

Pour consulter en chiropratique, faut-il être dirigé par un médecin ?

Non. Les chiropraticiens sont des professionnels de première ligne (de santé primaire). Un patient peut donc le consulter de son propre chef.